La Fabrique Opéra

Un concept unique de coopération artistique

L’association nationale de La Fabrique Opéra soutient la création d’opéras coopératifs dans différentes villes de France, ce qui lui a permis d’être lauréate en 2019 de la fondation La France s’engage, qui récompense l’innovation sociale. Actuellement, trois territoires sont impliqués dans ce réseau associatif : Grenoble, le Val de Loire et l’Alsace. Les équipes locales partagent des valeurs communes qui visent à ouvrir l’art lyrique au plus grand nombre et à faire découvrir l’opéra à de nouveaux publics, tout en gardant leur indépendance artistique.

En 2013, c’est à Orléans qu’a essaimé le concept Fabrique Opéra, et depuis sa création, l’association La Fabrique Opéra Val de Loire a présenté au public de la région Centre-Val de Loire un opéra coopératif par an : Carmen, La Flûte enchantée, Aïda, My Fair Lady et Faust.

À chaque production, l’association met en place de nombreux partenariats avec des établissements de l’enseignement technique et professionnel, de l’enseignement supérieur, des structures musicales et artistiques, des structures pénitentiaires, ou encore des associations à destination de publics en situation d’exclusion.

Les élèves, apprentis et étudiants partenaires développent de nouvelles compétences et de nouveaux savoir-faire en lien étroit avec leur formation, grâce au soutien de leurs professeurs et formateurs et à l’encadrement bienveillant des professionnels des métiers du spectacle de La Fabrique Opéra Val de Loire.

Cette expérience leur fait découvrir les coulisses d’un projet d’envergure, où l’on attend de chaque participant excellence, rigueur et motivation, afin que le résultat final soit à la hauteur des attentes du public.

L’association et ses bénévoles portent le projet tout au long de l’année sur l’ensemble du territoire par des actions pédagogiques : conférences, jeux autour de l’opéra, flashmobs, ouverture de la répétition générale aux scolaires et aux publics empêchés…

En plus d’impliquer de nouveaux publics dans le projet, La Fabrique Opéra Val de Loire choisit d’abolir la barrière symbolique de la salle de spectacle en optant pour une salle accessible, le Zénith d’Orléans, pour mettre en scène ses opéras. Le modèle économique du concept Fabrique Opéra, reposant principalement sur la billetterie, permet également de proposer le spectacle à des tarifs abordables. Enfin, pour que chacun comprenne au mieux l’histoire à laquelle il est en train d’assister, les metteurs en scène doivent trouver une façon d’intégrer à leur mise en scène une narration en français.

Grâce à ces principes, l’association a pour ambition de démontrer que l’opéra est universel et populaire : dès lors que l’on en a quelques clés de compréhension, il touche tous les publics.